Échanges-Le blog de François Bocquet
Photo de François Bocquet
Biographie
 
L'angoisse de l'escargot privé de sa coquille
L ingénierie du vivant
Le village absorbé par la ville
Petite annonce
La faim des horaires
Autre billet
La certitude de l'incertitude
La fin des hiérarchies
Les technologies de la singularité
Le marché de la sieste
Le temps de la singularité
Trois axes pour créer de la valeur ajoutée
Définition du mot « travail ».
L'école en Finlande
L economie de la relation
La mégamétamorphose
La dissolution de l'Etat
Le buffet
Ma maison, c'est chez vous.
Des tulipes sur le toit : notre salut ?
Quand l'Emploi cède la place à deS activitéS
La dynamique de la culture
L'accueil fait au "caractère" à travers le monde
La fin des hiérarchies
Adieu Verdun
Le silence, produit de luxe par excellence
La Culture, c'est l'exclusion des autres
Un paradigme sans avenir
La saisonnalité volontaire
La cité hôtelière du futur
Obésité : une épidémie sans avenir
Oser (re)devenir l'acteur de Soi
Le post-individualisme
Le marché de la frugalité
Ou
La vie privée, nouveau luxe
La fin du billet vert
Le malaise des intermédiaires
Bibliothèques
L'insouciance n'est plus au programme
Apprendre à dire "No"
La fin du travail
Votre position sur l'échiquier
Une école au service des élèves
Du vêtement et de la permanence universelle du mouvement
Des régulations ou dérégulations internationales ?
Est-il encore possible d'être heureux en France aujourd'hui ?
L'eau moins courante
Tourisme et vacance(s)
Ordinhumain ou Huminateur ?
Un paradigme sans avenir
Ouverture
La fin des sociétés
L intelligence globale
La construction de soi
La dynamique personnelle
Derniers commentaires
Les Editions Performances
 
Decouvrez la face cachée de votre personnalitéDictionnaire des mots en voie de disparition

Ce « dictionnaire » explore toutes les pistes de la métamorphose économique, écologique... et idéologique que nous sommes en train de vivre en direct.
 
  >> En savoir plus  
 
  Decouvrez la face cachée de votre personnalitéDécouvrez la face cachée de votre personnalité
 Un catalogue, non exhaustif, des façons de devenir soi-même et d'évoluer sans cesse tout en restant fidèle à ce que l'on est.
 
  >> En savoir plus  
        
 L'art de perdre son temps et d'en faire perdre aux autres
  Comment gérer le temps éparpillé… du temps présent.
  >> En savoir plus  
        
  L'art de se faire
des ennemis et de saboter ses relations de couple
 Retourner à l’authenticité authentiquement artificielle.
 
  >> En savoir plus  
         
  L’art de démotiver ses collaborateurs
et de saborder son entreprise

 Une boussole pour les dirigeants… déboussolés par la perte de leur joie de vivre ou du sens de leur fonction
 
  >> En savoir plus  
     
 Arrêter de se raconter des histoires
  Ce livre raconte l'histoire d'un vieux pays (que nous nommerons la Gaule) qui aime à se raconter des histoires.
  >> En savoir plus  


Institut François Bocquet

Interview de François Bocquet sur LCI par Michel Field
Interview de François Bocquet sur LCI par Michel Field - 17/20 du 15 mars 2011

Le marché de la frugalité [publié le 28 mars 2016]

Il était une fois une terre d'abondance. L'exploitation du pétrole à bas prix y mettait à la disposition de chacun la force de travail équivalente d'une centaine d'esclaves. Cette situation durait déjà depuis des siècles quand on comprit qu'elle ne durerait pas éternellement. La panique fut rapide. Comme une grande peur s'était répandue tout autour de l'an mille, une grande frayeur se diffusa autour de l'an deux mille.

On mangea moins. Les grandes surfaces, dont le secret résidait dans l'importation d'innombrables produits originaires des horizons lointains, disparurent peu à peu de la surface de la terre. Il apparut en effet évident que 95% du coût d'un ananas victoria était constitué de pétrole, qu'il s'agît de la récolte, du transport ou de la distribution. On se retourna vers les fruits et légumes de proximité et de saison. On vit réapparaître des marchés de village. Les surgelés disparurent peu à peu et avec eux les stocks de nourriture qu'on finit par jeter. On se remit à manger en flux tendu, à revivre de grignotage et de cueillette à la façon de nos ancêtres paléolithiques. La frugalité et la sobriété redevinrent des vertus.

On voyagea moins. De nombreux travailleurs se mirent à télétravailler. On cessa progressivement d'utiliser sa voiture pour aller chercher une baguette à Carrefour. On renonça peu à peu à prendre l'avion pour occuper les vacances scolaires. On oublia les petits week-ends sympas à Marrakech. Il vous fallut apprendre ou réapprendre l'art de vivre bien là où vous habitiez. Vous redécouvrîtes l'existence de vos voisins et vous finîtes même avec le temps par leur trouver des charmes.

Le terme d'abondance sortit du dictionnaire et fur remplacé par celui de qualité émotionnelle des instants vécus.

triangleQu'en pensez-vous ?ajouter un commentaire
Rédigé par GRECO LATINUS 29 mai 2012
J'adore l'avant dernière phrase: "Vous redécouvrîtes ...et vous finîtes..." :

tout est dit, et avec un humour élégant.
Rédigé par Axelle Bentin 27 février 2013
Bonjour, je viens de faire le test et je suis du type Harmonique. Je ne trouve pas cette personnalité dans le livre "découvrez la face cachée de votre personnalité" Ai-je loupé un passage quelque part.
Merci pour votre attention.
Cordialement

Axelle
Ajouter votre commentaire



captcha

Changer le code anti-spam
* Tous les champs sont obligatoires.