Échanges-Le blog de François Bocquet
Photo de François Bocquet
Biographie
 
L'angoisse de l'escargot privé de sa coquille
L ingénierie du vivant
Le village absorbé par la ville
Petite annonce
La faim des horaires
Autre billet
La certitude de l'incertitude
La fin des hiérarchies
Les technologies de la singularité
Le marché de la sieste
Le temps de la singularité
Trois axes pour créer de la valeur ajoutée
Définition du mot « travail ».
L'école en Finlande
L economie de la relation
La mégamétamorphose
La dissolution de l'Etat
Le buffet
Ma maison, c'est chez vous.
Des tulipes sur le toit : notre salut ?
Quand l'Emploi cède la place à deS activitéS
La dynamique de la culture
L'accueil fait au "caractère" à travers le monde
La fin des hiérarchies
Adieu Verdun
Le silence, produit de luxe par excellence
La Culture, c'est l'exclusion des autres
Un paradigme sans avenir
La saisonnalité volontaire
La cité hôtelière du futur
Obésité : une épidémie sans avenir
Oser (re)devenir l'acteur de Soi
Le post-individualisme
Le marché de la frugalité
Ou
La vie privée, nouveau luxe
La fin du billet vert
Le malaise des intermédiaires
Bibliothèques
L'insouciance n'est plus au programme
Apprendre à dire "No"
La fin du travail
Votre position sur l'échiquier
Une école au service des élèves
Du vêtement et de la permanence universelle du mouvement
Des régulations ou dérégulations internationales ?
Est-il encore possible d'être heureux en France aujourd'hui ?
L'eau moins courante
Tourisme et vacance(s)
Ordinhumain ou Huminateur ?
Un paradigme sans avenir
Ouverture
La fin des sociétés
L intelligence globale
La construction de soi
La dynamique personnelle
Derniers commentaires
Les Editions Performances
 
Decouvrez la face cachée de votre personnalitéDictionnaire des mots en voie de disparition

Ce « dictionnaire » explore toutes les pistes de la métamorphose économique, écologique... et idéologique que nous sommes en train de vivre en direct.
 
  >> En savoir plus  
 
  Decouvrez la face cachée de votre personnalitéDécouvrez la face cachée de votre personnalité
 Un catalogue, non exhaustif, des façons de devenir soi-même et d'évoluer sans cesse tout en restant fidèle à ce que l'on est.
 
  >> En savoir plus  
        
 L'art de perdre son temps et d'en faire perdre aux autres
  Comment gérer le temps éparpillé… du temps présent.
  >> En savoir plus  
        
  L'art de se faire
des ennemis et de saboter ses relations de couple
 Retourner à l’authenticité authentiquement artificielle.
 
  >> En savoir plus  
         
  L’art de démotiver ses collaborateurs
et de saborder son entreprise

 Une boussole pour les dirigeants… déboussolés par la perte de leur joie de vivre ou du sens de leur fonction
 
  >> En savoir plus  
     
 Arrêter de se raconter des histoires
  Ce livre raconte l'histoire d'un vieux pays (que nous nommerons la Gaule) qui aime à se raconter des histoires.
  >> En savoir plus  


Institut François Bocquet

Interview de François Bocquet sur LCI par Michel Field
Interview de François Bocquet sur LCI par Michel Field - 17/20 du 15 mars 2011

L'école en Finlande [publié le 26 septembre 2016]

En 2000, lors de la première campagne PISA, la Finlande figurait parmi les tout premiers pays au monde pour l'efficacité de son éducation. En 2003, elle améliora encore sa position et obtint la première place parmi les 43 pays participants (les 30 pays de l'OCDE plus 13 pays associés). La Finlande se pencha alors attentivement sur la question et publia un rapport. Selon ses résultats à PISA en 2003 s'expliquent notamment par :

1/ Un environnement favorable au bien-être et à l'estime de soi

Les élèves finlandais affichent une bonne estime d'eux même et grande confiance en leur potentiel d'apprentissage. Tout semble mis en œuvre pour réduire leur niveau d'anxiété. L'environnement est chaleureux et accueillant : l''élève doit se sentir à l'école « comme chez lui ». Les espaces de travail sont vastes (65m2 par classe environ). La taille modeste des établissements (300 à 400 élèves pour un collège) facilite les relations de proximité. Les effectifs des classes dépassent rarement 25 élèves. Chaque département bénéficie d'une salle de travail avec une médiathèque. Avec la diffusion des tablettes la notion de « bibliothèque » s'est peu à peu transformée en celle de lieu calme,  silencieux et favorable à la concentration.

La décontraction vestimentaire est de mise ainsi qu'une grande liberté de mouvement : l'élève peut ainsi se servir de l'eau quand il a soif ou se rendre aux toilettes sans demander l'autorisation ! En cours les professeurs ont un seuil de tolérance élevé par rapport à de petits écarts qui entraîneraient en Gaule des sanctions immédiates. Si pendant un cours de maths au collège un portable sonne, le professeur ne rappelle pas l'élève à l'ordre. L'élève regarde discrètement son SMS et tout rentre dans l'ordre. Dans le même cours une autre élève éprouve le besoin de faire un dessin, elle ne s'attire pas de remarque : cette occupation ne dérange personne et lui permet peut-être de mieux suivre le cours. Il existe des sanctions pour les fautes graves mais celles-ci ne vont jamais jusqu'à l'exclusion définitive. Les cours ne sont pas obligatoires et si l'enfant en éprouve le besoin il peut aussi jouer ou se reposer : des endroits spécifiques, équipés de confortables canapés, sont dédiés à la détente ou au repos. En fonction de ses rythmes et de ses dispositions, l'enfant peut choisir de se lever ou de s'allonger. Il n'est pas obligé de passer 6 à 8 heures par jour en position assise devant une table comme c'est en Gaule toujours le cas. Les journées sont organisées avec le souci de respecter les rythmes biologiques de l'enfant et d'éviter les fatigues inutiles : pas de cartables de 10 kilos à transporter tous les matins et tous les soirs : des casiers et des iPad sont mis à leur disposition. Les séquences de cours (toujours facultatives) sont limitées à 45 minutes et entrecoupées de plages de repos de 15 minutes.

2/ Une individualisation poussée

En Finlande l'éducation n'est pas standardisée, nivelée ou uniformisée comme elle l'est en Gaule. Chaque élève est considéré comme un « cas particulier » avec une personnalité, un rythme d'apprentissage et des contraintes spécifiques. Si le redoublement est en principe proscrit par la loi (sauf s'il est demandé par la famille), des groupes de soutien sont systématiquement organisés pour les élèves qui éprouvent des difficultés dans une matière particulière. Si des troubles de l'apprentissage, des handicaps ou des problèmes de langues sont identifiés (notamment pour les immigrants russes dans la province limitrophe de Carélie), cette assistance peut aller jusqu'au one to one. Un professeur consacre alors à l'enfant l'attention nécessaire en tête à tête dans les locaux de l'école ou au domicile de la famille. Comment expliquer ces taux d'encadrement, alors que selon les statistiques, la dépense globale d'éducation de la Finlande est à peu près comparable à celle de la Gaule (autour de 7% du PIB) ? Il semble que les inspections et les corps d'inspecteurs, l'administration locale, académique, régionale (rectorats) ou nationale y pèsent d'un poids beaucoup moins lourd. La Finlande semble avoir fait le choix de concentrer les dépenses d'éducation sur ce qui est vraiment au service des élèves : des taux d'encadrement élevés, des conditions matérielles optimales.

3/ La liberté de choix

La notion de « cours magistral » a complètement disparu en Finlande. Elle est d'une façon en voie de disparition dans la plupart des pays développés, sauf en Gaule où elle constitue toujours le modèle unique. Un certain nombre d'ateliers sont mis à la disposition des élèves qui peuvent ainsi s'inscrire à un grand nombre de cours de leurs choix. Des élèves d'âges variés peuvent se retrouver dans un même groupe de niveau : la motivation de l'élève importe plus que sa date de naissance. D'une façon générale, la notion de « classe » n'existe pas : à la fin de chaque cours, les élèves de dispersent et se regroupent différemment, un peu comme le font les acteurs après la réalisation d'un film ou les travailleurs indépendants qui collaborent ensemble le temps d'un projet dans les entreprises de pointe.

La notion de « note » n'existe pas non plus jusqu'à l'âge de 13 ans. Au Lycée les évaluations font quelques apparitions mais le stress qu'elles peuvent occasionner est compensé alors par des après-midi libres. La pratique de l'évaluation est destinée à valoriser ce qui est su, non à pénaliser ce qui ne l'est pas.

Si les élèves sont peu évalués (surtout négativement), les enseignants le sont en revanche systématiquement par les familles. Les élèves et les familles sont fortement incités à noter sur internet les professeurs sur des critères de compétence et de qualités humaines. Le taux de participation dépasse les 70% et le résultat de ces évaluations est rendu public.

4/ Des enseignants motivés

A la question : « Pourquoi avez-vous choisi ce métier ? », la réponse qui revient le plus souvent dans les enquêtes de motivation menées auprès des jeunes qui aspirent à devenir enseignant est : « Parce que j'aime les enfants ». Aux enquêtes similaires menées en Gaule, les réponses les plus récurrentes concernent les conditions de travail (quatre mois de vacances par an, anticipations possible du départ en retraite etc.) Le recrutement des enseignants en Finlande n'est pas effectué uniquement, comme en Gaule ou en Chine, effectué par l'Etat sur ces critères impersonnels comme des notes à l'écrit ou à la position dans un concours national. Une sélection rigoureuse a bien lieu (80 candidats retenus sur 1.200 dossiers présentés, soit un rapport de 6,5%) mais elle accorde également de l'importance à la motivation, à la personnalité et aux qualités pédagogiques des candidats. Ceux-ci doivent par exemple discuter publiquement (par groupes de 6) de sujets relatifs à l'éducation ou aux matières qu'ils souhaitent enseigner. Une fois obtenu passé leur diplôme, les enseignants doivent présenter leur candidature auprès des municipalités qui gèrent elles-mêmes l'enseignement au sein de la commune. La situation est identique dans la plupart des pays scandinaves ainsi qu'au Canada : il ne viendrait à l'idée de personne dans ces pays de recruter un enseignant sans le rencontrer au préalable et prendre en considération ses qualités humaines.

Une fois passé le cap de la formation et du recrutement, les professeurs jouissent d'une liberté pédagogique totale et d'une grande marge d'autonomie et d'initiative. Le système finlandais fait l'économie des inspections et du corps des inspecteurs. Il n'y semble pas nécessaire de les surveiller de près pour les dissuader de faire des bêtises !

En milieu de carrière, le salaire est d'environ 2.000 euros pour une charge de travail de 20 séquences de cours (20 fois 45 mn), à quoi s'ajoutent des obligations diverses telles que la surveillance des enfants dans l'établissement, la participation à des groupes de travail ou la formation continue. Les professeurs considèrent également comme faisant partie naturellement de leur travail le fait d'avoir des relations avec les familles en dehors du cadre scolaire : il n'est pas rare qu'un professeur se rende au domicile de ses élèves afin de se rendre compte de ses conditions de vie, tâche que l'on considère en Gaule comme incombant à l'assistante sociale. La notion de nombre d'heures de travail hebdomadaires n'a ici aucun sens : ce qui importe, c'est le bien être des élèves et le résultat obtenu en terme de qualité de l'enseignement et développement de la personnalité des enfants.

triangleQu'en pensez-vous ?ajouter un commentaire
Rédigé par Rattling great visual appeal on this web site, I'd value it 10. caefceckccee Rattling great visual appeal on this web site, I'd value it 10. caefceckccee 26 février 2018
Rattling great visual appeal on this web site, I'd value it 10. caefceckccee
Rédigé par Hello! Hello! 28 février 2018
Hello!
Rédigé par Hello! viagra india http://via3indian.com/#4.html Hello! viagra india http://via3indian.com/#4.html 02 mars 2018
Hello! viagra india http://via3indian.com/#4.html
Rédigé par Hello!<a href="http://via3indian.com/#1.html">generic viagra india pharmacy</a> Hello!<a href="http://via3indian.com/#1.html">generic viagra india pharmacy</a> 03 mars 2018
Hello!<a href="http://via3indian.com/#1.html">generic viagra india pharmacy</a>
Rédigé par Hello! Hello! 03 mars 2018
Hello!
Rédigé par Hello!<a href="http://via3indian.com/#1.html">sildenafil generic india</a> Hello!<a href="http://via3indian.com/#1.html">sildenafil generic india</a> 04 mars 2018
Hello!<a href="http://via3indian.com/#1.html">sildenafil generic india</a>
Rédigé par Hello! [url=http://via3indian.com/#2.html]sildenafil generic india[/url] Hello! [url=http://via3indian.com/#2.html]sildenafil generic india[/url] 04 mars 2018
Hello! [url=http://via3indian.com/#2.html]sildenafil generic india[/url]
Rédigé par Hello! sildenafil generic india http://via3indian.com/#4.html Hello! sildenafil generic india http://via3indian.com/#4.html 04 mars 2018
Hello! sildenafil generic india http://via3indian.com/#4.html
Rédigé par Hello! Hello! 04 mars 2018
Hello!
Rédigé par Hello!<a href="http://via3indian.com/#1.html">sildenafil generic india</a> Hello!<a href="http://via3indian.com/#1.html">sildenafil generic india</a> 05 mars 2018
Hello!<a href="http://via3indian.com/#1.html">sildenafil generic india</a>
Rédigé par Hello! [url=http://via3indian.com/#2.html]sildenafil generic india[/url] Hello! [url=http://via3indian.com/#2.html]sildenafil generic india[/url] 05 mars 2018
Hello! [url=http://via3indian.com/#2.html]sildenafil generic india[/url]
Rédigé par Hello! Hello! 05 mars 2018
Hello!
Rédigé par Hello! [url=http://via3indian.com/#2.html]indian viagra[/url] Hello! [url=http://via3indian.com/#2.html]indian viagra[/url] 07 mars 2018
Hello! [url=http://via3indian.com/#2.html]indian viagra[/url]
Ajouter votre commentaire



captcha

Changer le code anti-spam
* Tous les champs sont obligatoires.