Échanges-Le blog de François Bocquet
Photo de François Bocquet
Biographie
 
L'angoisse de l'escargot privé de sa coquille
L ingénierie du vivant
Le village absorbé par la ville
Petite annonce
La faim des horaires
Autre billet
La certitude de l'incertitude
La fin des hiérarchies
Les technologies de la singularité
Le marché de la sieste
Le temps de la singularité
Trois axes pour créer de la valeur ajoutée
Définition du mot « travail ».
L'école en Finlande
L economie de la relation
La mégamétamorphose
La dissolution de l'Etat
Le buffet
Ma maison, c'est chez vous.
Des tulipes sur le toit : notre salut ?
Quand l'Emploi cède la place à deS activitéS
La dynamique de la culture
L'accueil fait au "caractère" à travers le monde
La fin des hiérarchies
Adieu Verdun
Le silence, produit de luxe par excellence
La Culture, c'est l'exclusion des autres
Un paradigme sans avenir
La saisonnalité volontaire
La cité hôtelière du futur
Obésité : une épidémie sans avenir
Oser (re)devenir l'acteur de Soi
Le post-individualisme
Le marché de la frugalité
Ou
La vie privée, nouveau luxe
La fin du billet vert
Le malaise des intermédiaires
Bibliothèques
L'insouciance n'est plus au programme
Apprendre à dire "No"
La fin du travail
Votre position sur l'échiquier
Une école au service des élèves
Du vêtement et de la permanence universelle du mouvement
Des régulations ou dérégulations internationales ?
Est-il encore possible d'être heureux en France aujourd'hui ?
L'eau moins courante
Tourisme et vacance(s)
Ordinhumain ou Huminateur ?
Un paradigme sans avenir
Ouverture
La fin des sociétés
L intelligence globale
La construction de soi
La dynamique personnelle
Derniers commentaires
Les Editions Performances
 
Decouvrez la face cachée de votre personnalitéDictionnaire des mots en voie de disparition

Ce « dictionnaire » explore toutes les pistes de la métamorphose économique, écologique... et idéologique que nous sommes en train de vivre en direct.
 
  >> En savoir plus  
 
  Decouvrez la face cachée de votre personnalitéDécouvrez la face cachée de votre personnalité
 Un catalogue, non exhaustif, des façons de devenir soi-même et d'évoluer sans cesse tout en restant fidèle à ce que l'on est.
 
  >> En savoir plus  
        
 L'art de perdre son temps et d'en faire perdre aux autres
  Comment gérer le temps éparpillé… du temps présent.
  >> En savoir plus  
        
  L'art de se faire
des ennemis et de saboter ses relations de couple
 Retourner à l’authenticité authentiquement artificielle.
 
  >> En savoir plus  
         
  L’art de démotiver ses collaborateurs
et de saborder son entreprise

 Une boussole pour les dirigeants… déboussolés par la perte de leur joie de vivre ou du sens de leur fonction
 
  >> En savoir plus  
     
 Arrêter de se raconter des histoires
  Ce livre raconte l'histoire d'un vieux pays (que nous nommerons la Gaule) qui aime à se raconter des histoires.
  >> En savoir plus  


Institut François Bocquet

Interview de François Bocquet sur LCI par Michel Field
Interview de François Bocquet sur LCI par Michel Field - 17/20 du 15 mars 2011

L ingénierie du vivant [publié le 12 décembre 2016]

La décentralisation des outils de fabrication déclenche un florilège de créations singulières. La seule limite du nouveau système réside dans la créativité individuelle qui est encouragée par la nouvelle économie et son principe de destandardisation : comme le sujet l’objet trouve sa valeur dans sa singularité. Ce qui est devenu possible devient une fin en soi. C’est l’avènement des objets uniques, des livres en un seul exemplaire, des expériences inédites, des services éphémères. Partout le sur-mesure remplace le prêt-à-porter.
 
La puissance du réseau assure la notoriété et la promotion de chaque objet mais aussi de chaque sujet. Car la singularité même de chaque individu en fait un produit économique, le vecteur d’une expérience à faire dans sa rencontre, sa conversation ou sa fréquentation. Ce que je suis devenant ma valeur ajoutée, mon poids économique pour ne pas dire mon gagne-pain, mon narcissisme s’exacerbe et je vais chercher à protéger ce moi unique et précieux dont ma survie dépend. Pour le soutirer au temps je vais d’abord m’orienter vers les produits antirides et la chirurgie esthétique. Puis je vais essayer de me sauvegarder en brevetant mon ADN, en scannant mes cellules et les organes de mes vingt ans dans l’espoir de pouvoir les récupérer comme des pièces détachées le jour où l’organe d’origine faillira.
 
Tant qu’à jouer les apprentis-sorciers la tentation deviendra inévitable de franchir le pas et de modifier génétiquement ce que je suis, de faire d’art non seulement de ma singularité psychologique mais également de ma singularité biologique qui en est le matériau premier. Ce qu’on appelle aujourd’hui le « développement personnel » risque alors de partir dans des directions inattendues. Le docteur Laurent Alexandre a montré dans « La mort de la mort » comment la stratégie d’Alphabet (Google) était à travers sa filiale Calico et de ses dirigeants (Ray Kurzweil et Arthur Levinson) de vendre à terme de l’immortalité en croisant au sein d’une gigantesque database le fichiers ADN avec les fichiers Espérance de vie. Mais pourquoi en rester là ? Le mouvement transhumanisme prédit l’avènement très prochain d’humains 2.0 augmentés dont l’ADN aura été amélioré par des manipulations génétiques ou une sélection des naissances. Déjà en Chine les QI hors normes sont censés fournir la carte de leur ADN au gouvernement chinois et les parents chinois pourront bientôt, par une simple ponction in utero du liquide amniotique, connaître la qualité génétique probable de leur progéniture. En Europe occidentale où la sélection naturelle au contraire diminue pour des questions de principe (ici tout le monde a droit aux soins, le monde a le droit de se reproduire à volonté), la qualité biologique risque d’être soumise à une rude concurrence.
 
L’étape ultime de cette appropriation du Soi par le Moi se trouvera sans doute dans des voyages infinis dans l’Espace et dans le Temps. Les progrès de la médecine (incluant notamment le cours à la Phagothérapie), la sélection du code génétique initial, et le remplacement continu des organes défectueux comme on remplace les pièces détachées d’une automobile ne constituent qu’un début de l’extension de la durée de vie. L’apparition de scanner biologiques avancés capable de photographier un être vivant intégralement, particule par particule ; d’algorithmes de compression numériques capables de réduire cette photographie à quelques milliers de Téra octets stockés en Cloud ; et d’imprimantes 3D biologiques capables de répliquer des tissus, puis des organes, puis des organismes entiers constitueront une avancée décisive. L’entreprise Organovo, à San Diego est parvenue déjà à imprimer un fragment de foie. Synthetic Genomics Inc (SGI) poursuit des recherches actives en vue de la reconstruction d’un être humain. Ne reste alors pour voyager dans le futur que d’assurer le plus facile : le stockage des fichiers dans un endroit tranquille, par exemple dans une fusée en route pour une exo-planète lointaine et devant voyager pendant quelques milliers d’année en attendant d’être dématérialisés par des synthétiseurs génétiques présents dans la fusée. Voyager dans le passé restera hélas à jamais impossible et les individus projetés ainsi dans le futur ne disposeront d’aucun espoir de retour, sauf à embarquer avec eux leurs proches et leur écosystème.
 
Bien plus efficaces, plus rapides et moins coûteuse que les voyages en fusée, voici venir les techniques de téléportation sous forme d’ondes électromagnétiques. Ces techniques, à l’étude dans les laboratoires de et J. Craig Venter (JCVI), sont en cours d’élaboration. La vie peut alors voyager à la vitesse de la lumière. Un aller-simple sur Mars peut ainsi être effectué en 4,3 minutes, au moment où la planète est au plus près de la Terre. Un synthétiseur génétique dont la conception pourrait également être téléportée se charge alors sur place de réincarner à la manière d’un Fax tous les objets et les sujets expédiés depuis la Terre. Il y a vraisemblablement sur Mars et les autres planètes de notre galaxie suffisamment de matériaux différents, et souvent sous l’écorce, d’océans souterrains non seulement pour permettre la migration de tous les êtres singuliers qui peuplent notre monde mais pour générer des atmosphères, des villes souterraines, ou encore des chimères inédites, des humaines modifiés capables d’évoluer dans ces environnements nouveaux.
 
En attendant une médecine « à la carte » fondée non plus sur la production industrielle de médicaments mais sur le traitement au cas par cas de chaque patient en fonction de son génome singulier va peu à peu fonder les bases d’une « singularité médicale » qui va peu à peu compléter la singularisation du vivant. Le moi, nouvelle frontière et nouvel horizon, va faire l’objet de tous les soins. Il sera non seulement jalousement protégé par les compagnies d’assurance, mais également quotidiennement entretenu et travaillé comme une œuvre d’art. L’ingénierie du vivant conduit à terme à la sculpture du moi singulier.

triangleQu'en pensez-vous ?ajouter un commentaire
Rédigé par Penelope Priscilla 14 août 2018
Seal armpit delivers inconvenience, aches. to Postpone visit doctor cannot be. Lump under the muscle cavity may turn out to be dangerous disease. But more often it is consequence excessive use deodorants, non-compliance rules personal hygiene, increased sweating. Inflammation triggers narrow clothing, contaminated razor-affiliation, the virus.
<a href=http://armpit.info/a-painful-lump-in-the-armpit>lump under my armpit that hurts</a>
Pain under the arm, redness, lump becoming hot? This is the abscess that will cut, then drink antibiotics. first stage treat lotions, anti-inflammatory medicines. When the process switched to second stage, need surgery.
Ajouter votre commentaire



captcha

Changer le code anti-spam
* Tous les champs sont obligatoires.